Mnamon

Les écritures anciennes de la Méditerranée

Guide critique des ressources électroniques

Démotique

- (VIIe siècle av. J.-C. – Ve siècle ap. J.-C.)

par: M. Betrò – D. Salvoldi (traduit par Nicole Maroger)


  • Présentation
  • Approfondissements


Inscription démotique; Wadi Hammamat, Désert d’Arabie (Égypte)


L’origine de l’écriture démotique (du grec demotikos, 'populaire’'), est incertaine. On ignore s’il s’agit d’une simple évolution graphique du hiératique anormal, attesté à Thèbes à partir de la période tardive de la XXe dynastie jusqu’à la XXVIe ou bien s’il tire des origines propres dans le Delta, mais dans ce cas la documentation fait défaut; aujourd’hui les spécialistes considèrent comme plus probable que le démotique découle de la tradition scribale du hiératique dans le Delta. Dans tous les cas, le nouveau pouvoir politique saïte de la XXVIe dynastie, qui réussit à reprendre le contrôle sur toute l’Égypte, favorise – avec le prestige de la couronne – l’uniformisation graphique et impose le démotique au détriment du hiératique anormal même en Haute Égypte. Le premier témoignage de démotique remonte au règne de Psammétique Ier (664-610 av. J.-C.) et provient du Sérapéum de Memphis. Sous le règne d’Ahmosis (570-526 av. J.-C.) le démotique est devenu l’écriture officielle de l’administration, supplantant définitivement le hiératique anormal.

Dans la longue existence du démotique, on a coutume de distinguer trois phases graphiques: le démotique archaïque (subdivisé à son tour en saïtique, persan et post-persan: XXVIe-XXXe dynastie); le démotique ptolémaïque (subdivisé en graphie archaïque et graphie tardive); le démotique romain (subdivisé lui aussi en deux phases dont la seconde débute au IIe siècle ap. J.-C.).

Le dernier ostrakon daté en écriture démotique remonte à 232/233 ap. J.-C., le dernier papyrus à l’empereur Philippe l’Arabe (244-249) et le dernier graffiti (dans sa phase ultime le démotique est attesté uniquement par des textes en graffitis) est daté du 11 décembre 453 ap. J.-C. (règne de Marcianus, 450-457).


Voir les ressources en ligne de l’écriture.

Ressources en ligne