Mnamon

Les écritures anciennes de la Méditerranée

Guide critique des ressources électroniques

Copte

- (fin du Ier siècle – XIe siècle après J.–C.)

par: M. Betrò - D. Salvoldi (traduit par Nicole Maroger)


  • Présentation
  • Approfondissements


Fresques avec des inscriptions coptes et grecques, 1232; Autel des Quatre Vivants, Église de Saint Antoine le Grand, Monastère copte orthodoxe de Mar Antonios, Désert d’Arabie (Égypte).


Les chrétiens égyptiens du Ier siècle après J.-C. se mirent à traduire en copte les textes sacrés de leur nouvelle religion, même s’ils préférèrent éviter d’utiliser le démotique, l’écriture de l’Égypte païenne. Ils utilisèrent donc vingt-quatre lettres de l’alphabet grec, sept signes empruntés au démotique (pour la transcription de phonèmes présents en égyptien mais pas en grec) et un monogramme.


Voir les ressources en ligne de l’écriture.

Ressources en ligne