Mnamon

Les écritures anciennes de la Méditerranée

Guide critique des ressources électroniques

Hiératique

- IIIe millénaire av. J. – C. – Époque romaine

par: M. Betrò – D. Salvoldi (traduit par Nicole Maroger)


  • Présentation
  • Approfondissements


Inscription hiératique relatant la refermeture de la tombe, signée par le Surintendant au Trésor Maya, XVIIIe dynastie, règne de Horemheb; Vallée des Rois, tombe de Thoutmosis IV, KV 43.


Du grec hieratikòs, 'sacerdotal', le hiératique est une tachigraphie cursive de l’écriture hiéroglyphique utilisée sur des supports non monumentaux dans un contexte essentiellement administratif.
C’est un code d’écriture qui adopte des signes hiéroglyphiques en les simplifiant énormément mais sans renoncer pour autant à être un système figuratif à tous les effets. Il est ancien au moins autant que les hiéroglyphes, mais à la différence de ces derniers, il est toujours écrit de droite à gauche, l’écriture en colonnes étant réservée dès 1800 av. J.-C. aux seuls textes religieux. Avec l’apparition du démotique, le hiératique est demeuré une écriture uniquement sacerdotale. L’Ancien, le Moyen et surtout le Néo Égyptien s’écrivaient en hiératique, lequel possédait dans certains cas un système de ponctuation.


Voir les ressources en ligne de l’écriture.

Ressources en ligne