Mnamon

Les écritures anciennes de la Méditerranée

Guide critique des ressources électroniques

Chypro-minoen

- (fin du XVIe siècle - XIe siècle avant J.-C.)


Ressources en ligne



Sites d’intérêt général

  1. Syllabaire Chypro-Minoen
    Il s’agit de la page de Wikipedia relative à l’écriture chypro-minoenne; les informations sont pauvres, mais dans l’ensemble fiables (même si la division typologique des textes en “économiques” et “votifs” est purement hypothétique).

Institutions, centres d’études et projets

  1. Department of Antiquities, Cyprus
    Dirigé actuellement par Maria Hadjicosti, le Département des Antiquités est une section du Ministère des Communications et du Travail de la République chypriote. Il déploie une intense activité archéologique sur tout le territoire de l’île, dont une grande partie est constitué de fouilles d’urgence et de sauvetage; en outre il est responsable des collections d’antiquités de tous les musées publics de l’ île, et il publie un grand nombre de monographies et de résultats de fouilles ainsi qu’un rapport annuel, le “Report of the Department of Antiquities, Ciprus”, qui représente la principale publication périodique internationale dans le domaine des études sur la Chypre antique.
  2. Cahiers du Centre d’Études Chypriotes
    Le Centre d’Études Chypriotes, fondé en 1983 par Olivier Masson et dirigé par ses soins jusqu’à sa mort en 1997, représente actuellement le point de référence des études chypriotes dans le milieu francophone. Dirigé par Antoine Hermary, il s’occupe essentiellement de la publication du “Cahier du Centre d’Études Chypriotes”, revue annuelle qui recueille d’importants travaux au niveau international sur l’histoire et l’archéologie chypriotes. Le Centre ne possède pas de site internet, mais les Cahiers sont accessibles gratuitement en ligne (avec une barrière mobile de 3 ans) sur persee.fr.
  3. The A. G. Leventis Foundation
    La Fondation A. G. Leventis a un caractère interdisciplinaire, sa tâche consistant à conserver et à développer les centres d’intérêt d’Anastasios George Leventis (1902 – 1978), homme d’affaires chypriote de renom. Dans le cadre de l’étude des antiquités chypriotes, la fondation s’occupe de co-financer des projets d’une certaine envergure (parmi lesquels la publication des principales collections chypriotes) ainsi que des centres de recherche (comme le Centre d’Études Chypriotes), des colloques et des activités d’études; elle offre également une série de bourses d’études.
  4. Cyprus American Archaeological Research Institute
    Fondé en 1978, le CAARI est un centre de recherche qui a son siège à Nicosie; il est en mesure d’héberger un certain nombre d’étudiants et de chercheurs pour un prix modique tout en offrant entre autre l’accès à une des bibliothèques les plus riches de l’île en matière d’études chypriotes. Il organise aussi des conférences ainsi que d’autres activités d’étude et de recherche et, à l’occasion, publie des monographies.
  5. Program in Aegean Scripts and Prehistory
    Le centre de recherche, fondé par Thomas G. Palaima en 1986, a comme objectif l’étude de l’écriture dans le monde minoen, mycénien et chypriote.
  6. Institut für Interdisziplinäre Zypern-Studien
    Fondé en 1995, l’Institut est dirigé actuellement par Peter Funke et Sabine Rogge. Il s’occupe de la promotion et de l’organisation de colloques et de rencontres, de la collaboration à des activités d’étude et de recherche, de la promotion en général d’activités culturelles relatives à Chypre.

Images

  1. L’Histoire de Famagouste, Enkomi
    La page, qui est une partie d’une synthèse historique concernant la ville de Famagouste élaborée par la municipalité de Famagouste en exil, renferme l’image d’une tablette en CM1 du XIIIe siècle avant J.-C. retrouvée à Enkomi. L’image, obtenue à partir de la scannérisation d’un livre, n’est donc pas d’excellente qualité.
  2. Catégorie: Cypro-Minoan inscriptions – Wikimedia Commons
    Sur Wikimedia Commons, à l’entrée “Cypro-Minoan inscriptions”, des images sont disponibles: une boules d’argile du Louvre (AM 2226), une tablette CM2 elle aussi conservée au Louvre (AM 2336), la reproduction d’une tablette CM1 d’Enkomi (deux images de mauvaise qualité) et un tableau contenant “The current (2015) consensus about values of certain CM signs, based on their comparison with the Cypriot signs”.

Fontes

  1. Astral Planes
    Contrairement au chypro-syllabique, il n’existe pas de fontes (Unicode ou autre) pour la transcription des caractères chypro-minoens. Ceci est dû vraisemblablement à l’état actuel de nos connaissances en la matière qui ne permet encore ni de systématiser ni de standardiser les syllabaires chypro-minoens, même pas le CM1 qui est le plus connu de tous. À la page d’accueil de Nick Nicholas, linguiste de Melbourne associé entre autre au projet TLG, on trouvera plusieurs informations intéressantes sur l’application du standard Unicode au monde des langues classiques (le grec en particulier ainsi que d’autres langues et d’autres écritures liées au monde grec de l’antiquité); parmi celles-ci, il apparaît que pour le chypro-minoen une codification dans le cadre de l’Unicode Supplementary Multilingual Plane, bloc de caractères U+10780 – U+107BF, a été proposée.
  2. UC Berkeley Script Encoding Initiative (SEI), Cypro-Minoan
    Ce document de travail produit conformément au SEI par Michael Everson représente l’état actuel de la documentation de la proposition de codage pour le Chypro-minoen dans le standard Unicode. Pour les mises à jour, voir lapage http://www.unicode.org/roadmaps/smp/
  3. Unsupported scripts
    Plusieurs écritures, tant modernes qu’archaïques, non encore enregistrées dans le standard Unicode, sont énumérées. Les écritures pour lesquelles ont été déjà avancées des propositions et dont le processus de codification est engagé sont indiquées en rouge: le chypro-minoen ne figure pas parmi celles-ci.
  4. Cypro-Minoan
    Dessinée par George Douros, ce fonte est encodé dans le Unicode plan 15. La collection de fontes Aegean est téléchargeable gratuitement.

Bibliographie

  1. JEAN-PIERRE OLIVIER, "Édition holistique des textes chypro-minoens", Pisa-Roma 2007
    Sur le site web de l’éditeur on trouvera des détails sur le corpus d’inscriptions chypro-minoennes de Jean-Pierre Olivier, paru à la fin de 2007.