Mnamon

Les écritures anciennes de la Méditerranée

Guide critique des ressources électroniques

Nordarabique ancien

- VIe siècle av.J.-C.-IVe siècle après J.-C. (?)


Exemples d’écritures



Dadanitique

Dadanitique
Source: Jaussen, Antonin J., Savignac, Raphael M., Mission archéologique en Arabie. II. El-ʿEla, d'Hégra à Teima, Harrah de Tebouk (Publications de la Société française des fouilles archéologiques, 2), 1914, Paris: Librairie orientaliste Paul Geuthner, pl. LXXXII

 

JS Lih 49

1 ʿbdwd
2ʾfkl W-
3 d w-bn-h
4 S¹lm w-Z-
5 dwd hw-
6 dqw h-ġ-
7 lm S¹lm h-
8 [m]ṯlt l-
9 ḏ-Ġbt
10 f-rḍy
11 [… …]

 

1 ʿbdwd
2 prête de Wadd
3 et ses fils
4 S¹lm et Z-
5 dwd ont
6 offert ce garçon
7 nommé S¹lm,
8 de trois ans (?) à
9 ḏ-Ġbt ;
10 et puisse (ḏ-Ġbt) satisfaire
11 [… …]

Inscription gravée en relief sur un bloc de pierre provenant de Khirbet al-Khurayba et réutilisée comme architrave d’une porte dans le village de al-ʿUlā (Arabie saoudite). Le texte se lit de droite à gauche et les mots sont séparés par deux tirets en haut et en bas. Style graphique caractérisé par des lettres carrées à hampes parallèles (ʾ, b, k etc.), lettres rondes en forme de rhombe (ʿ, w, y), m en forme de triangles fermés.



Dadanitique

Dadanitique
Source: Jaussen, Antonin J., Savignac, Raphael M., Mission archéologique en Arabie. II. El-ʿEla, d'Hégra à Teima, Harrah de Tebouk (Publications de la Société française des fouilles archéologiques, 2), 1914, Paris: Librairie orientaliste Paul Geuthner, pl. LXXX

 

JS Lih 45
1 ʿbdḫrg bn Flh Zdḏġbt bn(y) h-
2 kfr l-h w-l wrṯ-h h-kfr ḏ-hkll-h
3 w-ʾḫḏ h-mṯbrn s¹nt ṯtn l-Tlmy bn H-
4 (nʾs¹)

 

1 ʿbdḫrg fils de Flh (de la famille) Zdḏġbt a construit cette

2 tombe pour lui-même et ses héritiers, la tombe qu’il a complété en entier ;

3 et il a pris possession de ces deux chambres funéraires, la deuxième année de Tlmy fils de H-

4 nʾs¹.


Inscription gravée en relief sur un bloc de pierre et réutilisée comme architrave d’une porte dans le village de al-ʿUlā (Arabie saoudite). Le texte, de quatre lignes, se lit de droite à gauche et les mots sont séparés par des barres verticales. Style graphique caractérisé par des lettres carrées à hampes obliques (ʾ, b, k etc.), lettres rondes (ʿ, w, y), m ouvert en bas et g en forme de deux triangles ouverts.



Dadanitique

Dadanitique
Source: http://krcfm.orient.ox.ac.uk/fmi/webd#ociana


AH 001
1 Bn[w]d w-Whbʾm w-ʿ−
2 wd w-Lbʾm bnw |
3 S¹ʿdʾl ʾẓ−
4 llw ẓll h-nq l-
5 ḏ-Ġbt f-rḍ-hm

1 Bnwd, Whbʾm, ʿ−
2 wd et Lbʾm fils de
3 S¹ʿdʾl ont exécuté
4 la cérémonie du « ẓll » du haut de la montagne pour
5 ḏ-Ġbt ; et (ḏ-Ġbt), que tu sois bienveillant envers eux.


Inscription gravée sur le rocher d’al-ʿUdhayb, une gorge au nord de al-ʿUlā (Arabie saoudite). Le texte, de cinq lignes, se lit de droite à gauche et les mots sont séparés par des barres verticales. Style graphique caractérisé par le b à hampes parallèles, mais obliques pour les autres lettres carrées (ʾ, s¹, ġ), lettres rondes (ʿ, w), m ouvert en bas.



Dadanitique

Dadanitique
Source: http://krcfm.orient.ox.ac.uk/fmi/webd#ociana

U 100
1 Fhd h-Qs¹m

1 Fhd, le prêtre de l’oracle

Graffito gravé sur le rocher d’al-ʿUdhayb, une gorge au nord de al-ʿUlā (Arabie saoudite). Le texte, d’une ligne, se lit de droite à gauche et les mots sont séparés par des courtes barres verticales.



Taymanitique

Taymanitique
Source: Eskoubi, Khaled M., Dirāsa taḥlīlīya muqārina li-n-nuqūš min minṭaqat (Ramm) ǧanūb ġarb Taymāʾ, 1999, al-Riyāḍ: Wazārat al-maʿārif (wakālat al-āṯār wa-l-matāḥif), p. 237


Taymāʾ 1=ESK Tay 169
1ʾn Mrdn ḫlm Nbnd mlk Bbl
2 ʾtwt mʿ rbs¹rs¹ Kyt

1 Je suis Mrdn compagnon de Nabonide roi de Babylone ;
2 je suis arrivé avec le général Kyt.

Graffito gravé sur un rocher, dans la zone de Ramm, au sud-ouest de Taymāʾ (Arabie saoudite). Le document peut être daté au milieu du 6e siècle av. n. è. grâce à la mention de Nabonide, roi de Babylone (556-539 av. J.-C.). Le texte, de deux lignes, se lit de droite à gauche ; les mots sont séparés par une petite apostrophe gravée en haut.



Taymanitique

Taymanitique
Source: Eskoubi, Khaled M., Dirāsa taḥlīlīya muqārina li-n-nuqūš min minṭaqat (Ramm) ǧanūb ġarb Taymāʾ, 1999, al-Riyāḍ: Wazārat al-maʿārif (wakālat al-āṯār wa-l-matāḥif), p. 115


JS Tay 517=ESK Tay 58   
1 lm Ṣmdʿ b-Ṣmnʿm b-Ṯrbn ḥll b-z
1 Par Ṣmdʿ fils de Ṣmnʿm fils de Ṯrbn; il campé dans ce (lieu).

Inscription gravée sur un rocher, dans la zone d’al-Khabu al-Sharqi, quelques kilomètres au sud-ouest de Taymāʾ (Arabie saoudite). Le texte, d’une ligne, se lit de droite à gauche et les mots sont séparés par des points gravés en haut.



Taymanitique

Taymanitique
Source: Winnett, Frederick V., Reed, William L., Ancient Records from North Arabia (Near and Middle East Series 6), 1970, Toronto: University of Toronto, p. 223.


WR Tay 20
1 Bhs²rkt nṣr b-ḍr Ddn yrẖ l-Ṣlm
1 Bhs²rkt a servi comme garde durant la guerre contre Dadan pendant un mois, pour Ṣlm.

Inscription gravée sur un rocher, dans la zone de Jabal Ghunaim, 14 km au sud de Taymāʾ (Arabie saoudite). Le texte, de deux lignes, n’a pas des séparateurs de mots ; il commence en bas à droite et continue dans le sens horaire sur la gauche et en haut.



Dumaitique

Dumaitique
Source: Winnett, Frederick V., Reed, William L., Ancient Records from North Arabia (Near and Middle East Series 6), 1970, Toronto: University of Toronto, p. 207, 216.


WR Dum 21
1 h-Rḍw s¹ʾlt Klb b-z
1 Oh Rḍw, la requête de Klb c’est ici !

Inscription provenant de Sakāka, quelques Km au nord-est de l’oasis de Dūmat al-Jandal (Arabie saoudite). Texte gravé de droite à gauche sans séparateurs de mots.



Dumaitique

Dumaitique
Source: Winnett, Frederick V., Reed, William L., Ancient Records from North Arabia (Near and Middle East Series 6), 1970, Toronto: University of Toronto, p. 207, 216.


WR Dum 22
1 h-Rḍw w-Nhy w-ʿtrs¹m s¹ʿdn ʿl wddy
1 Oh Rḍw, Nhy et ʿtrs¹m, aidez-moi pour mon amour !

Inscription provenant de Sakāka, quelques Km au nord-est de l’oasis de Dūmat al-Jandal (Arabie saoudite). Elle est orientée de droite à gauche et les mots sont séparés par des barres verticales, à longueur variable.



Thamoudique B

Thamoudique B
Source: Al-Jallad, Ahmad, Al-Manaser, Ali, A Thamudic B abecedary in the South Semitic letter order, in A. M. Butts (ed.), Semitic languages in contact, 2015, Leiden: Brill, p. 1-15, figs. 1-2.


Al-Jallad Al-Manaser 2015, 1
1 h l ḥ m q w s2 r b t s1 k n ḫ ṣ ṯ f ʾ ʿ ḍ


Abécédaire en thamoudéen B, gravé sur une pierre sous forme d’obélisque qui comprends deux autres graffiti avec la même graphie, provenant de wādī al-Ḥašād, près de aṣ-Ṣawāfī (à la frontière nord-est de la Jordanie). L’abécédaire est dans l'ordre alphabétique sud-sémitique, avec cependant quelques petites différences. Il s’agit du premier abécédaire découvert en écriture thamoudéenne. D’autres abécédaires en dadanitique (ordre de sud-sémitique), hismaïque (ordre du sémitique de nord-ouest) et safaïtique (différentes séquences, probablement de type mnémotechnique) sont également connus.



Thamoudique D

Thamoudique D
Source: Healey John F., Smith, G. Rex, The earliest dated Arabic document (A.D. 267), ATLAL 12, 1989, p. 77-84, pl. 46.


JS Tham 1
1 zn Rqs² bnt ʿbdmnt
1 Celle-ci (est la tombe de) Rqs² fille de ʿbdmnt

Inscription en thamoudéen D gravée comme come glose au texte JS Nab 17, provenant de Madāʾin Ṣāliḥ (Arabie saoudite). JS Nab 17, écrit en nabatéen, est une épitaphe gravée sur la tombe d’une femme, morte en 162 (267 de n. è.). Le texte thamoudéen est orienté de haut en bas et a un style apparemment « archaïque ». On peut noter par rapport aux autres types de thamoudéen, que la graphie D se caractérise par la lettre s² en forme d’un soleil rayonné et pas d’une ligne en zigzag.
Ceci est l’un des rares documents nordarabiques qui fournissent un point de référence chronologique grâce à la date présente dans le texte principal.



Thamoudique du sud (Himaitique)

Thamoudique du sud (Himaitique)
Source: Robin, Christian J., Gorea, Maria, in I. Finkelstein, Ch. Robin, Th. Römer (eds.), Alphabets, texts and artifacts in the Ancient Near East. Studies presented to Bejamin Sass, 2016, Van Dieren, pl. 2.


Robin Gorea Hima pl. 2
1 Nmrt wdd ḏ-Fḍlmnt
1 Nmrt salue ḏ-Fḍlmnt

Graffito de la zone de Ḥimā, dans le désert au nord de Najrān. Le texte est orienté de droite à gauche sur une ligne. La graphie est l’une des variétés de thamoudéen du sud, appelé himaïtique. Dans le texte on peut identifier certains de ses glyphes typiques : le m et le d ressemblent aux lettres correspondantes en thamoudéen B, le ḏ a la même forme qu’en sudarabique ancien, le ḍ a une forme particulière, à double trident.



Hismaique

Hismaique
Source: Hayajneh, Hani, Ancient North Arabian–Nabataean bilingual inscriptions from southern Jordan, Proceedings of the Seminar for Arabian Studies 39, 2009, p. 203–222, figs. 3, 4.


Hayajneh 2009, 1
1 Par ʿbdʾyb
2 fils de S¹ʿd
1bis (dans la l. 1) a gravé un chameau.

Inscription rupestre trouvée dans le wādī Ḥafīr, un canyon qui s'étend sur 15 km au sud-ouest de Rās an-Naqab, au milieu du désert de Ḥismà (sud de la Jordanie). Le texte est gravé du haut vers le bas sur deux lignes et est accompagné à droite d'une version presque identique gravée en écriture et langue nabatéenne. Sur la gauche, il y a un dessin d'un chameau avec un cavalier, dont la gravure est mentionnée dans le texte.



Hismaique

Hismaique
Source: Hayajneh, Hani, Ancient North Arabian–Nabataean bilingual inscriptions from southern Jordan, Proceedings of the Seminar for Arabian Studies 39, 2009, p. 203–222, figs. 14, 15.


Hayajneh 2009, 6
1 l ʾdʿn bn Zd bn ʾdʿn w dʿʿ w ḏkrt Lt Yqm
1 Par ʾdʿn fils de Zd fils de ʾdʿn, et il a invoqué (la déesse), et puisse Lat se rappeler de Yqm.

Inscription rupestre trouvée dans le wādī Ḥafīr, un canyon qui s'étend sur 15 km au sud-ouest de Rās an-Naqab, au milieu du désert de Ḥismà (sud de la Jordanie). Le texte commence au coin supérieure droit, est orientée vers la gauche, et continue vers le bas dans le sens inverse, selon un ductus boustrophédique.



Hismaique

Hismaique
Source: Zayadine, Fawzi, Farès-Drappeau, Saba, Two North-Arabian inscriptions from the temple of Lât Wadi Iram, Annual of the Department of Antiquities of Jordan 42, 1998, p. 255-258, figs. 3-4.


Zayadine-Farès-Drappeau 1998
1 l Ġṯ bn ʾs¹lh bn Ṯkm w bny bt Lt ḏ ʾlʿd
1 Par Ġṯ fils de ʾs¹lh fils de Ṯkm ; et il a bâti le temple de Lat d’al-ʿAd.

Inscription provenant de Wādī Rāmm (Jordanie du sud). Il est gravé sur une pierre découverte dans le temple de la déesse Lat, dont la construction est commémorée dans le texte. Le texte commence au coin supérieure droit et continue selon un ductus boustrophédique.



Hismaique-Safaitique

Hismaique-Safaitique
Source: Al-Salameen, Zayd, A new Ancient North Arabian inscription with a reference to the Nabataean king Aretas, Arabian Archaeology and Epigraphy 22, 2011, p. 215-218, figs. 2-3


al-Salameen 2011 al-Ḥussayniah 1
1 l ʿqrb bn Ms¹k ḏ-ʾl ʿmrt w-ḥll s¹nt mt Ḥrṯt h-mlk
1 Par ʿqrb fils de Ms¹k du clan ʿmrt ; et il a campé (ici) l’année où le roi Ḥarithat est mort.
 
Inscription rupestre provenant des environs d'al-Ḥussayniah, au nord de Maʿān (Jordanie du sud). Le texte est en alphabet mixte hisméo-safaïtique : les lettres ḏ et ṯ sont typiques du hismaïque, le ḥ est typique du safaïtique. L'inscription commence sur le côté inférieur gauche et se poursuit en spirale dans le sens des aiguilles d'une montre, se terminant par un symbole formé par sept tiges verticales.
L’inscription est datée d’après la mort d'un roi nabatéen nommé Ḥarithat. Quatre rois sont connus sous le nom de Ḥarithat (Areta), qui ont régné entre 168 avant n. è et de n. è. Il reste cependant difficile de déterminer lequel de ces souverains est mentionné dans le texte.



Safaitique

Safaitique
Source: Macdonald, Michael C. A., Mu'azzin, Muna, Nehmé, Laïla, Les inscriptions safaïtiques de Syrie, cent quarante ans après leur découverte, Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres 140, 1996, p. 435-494, figs. 18-19


LP 325
1 l Mṭr bn ʿm bn Mṭr bn ʾnʿm bn Qdm ḏ ʾl ʿwḏ w dmy l-h ʾb-h w ḫrṣ h-nw mʿ ʾḫ-h m-mdbr f h Lt s¹lm w ġnmt l-ḏ dʿy h-s¹fr w ʿwr w ḫrs¹ l-ḏ yʿwr h-ḫṭṭ

1 Par Mṭr, fils de ʿm, fils de Mṭr, fils de ʾnʿm, fils de Qdm, du clan de ʿwḏ ; et son père a dessiné (une image) pour lui, alors qu'il montait la garde avec son frère au groupe revenant du désert. Et, O Lat, donne à celui qui récite l'inscription la sécurité et la bienveillance, mais qu'il y ait aveuglement et silence pour celui qui annule cette inscription.

Inscription rupestre d'al-ʿIsawi, non loin de Namāra (sud-est de la Syrie). Le texte commence dans le coin supérieur droit, et se poursuit dans le sens antihoraire autour d'un dessin représentant un cavalier, un chameau, un dromadaire et un deuxième personnage, probablement féminin, à pied. Le style du texte présente un mélange entre le style normal et le style carré, ce dernier étant typique de la partie initiale du texte contenant la généalogie.



Safaitique

Safaitique
Source: Macdonald, Michael C. A., Cursive Safaitic inscriptions? A preliminary investigations, in M. M. Ibrahim (ed.), Arabian Studies in Honour of Mahmoud al-Ghul: Symposium at Yarmouk University December 8-11 1984, Harrassowitz: Wiesbaden, 1989, p. 62-70, pl. 2a, fig. 1.


MRA 1
1 l Ḫzb bn Hdrs¹ bn Hs²ll
1 Par Ḫzb, fils de Hdrs¹, fils de Hs²ll

Inscription rupestre provenant de Rasm ʿAmīri (nord-est de la Jordanie). Le texte, orienté de droite à gauche, présente des ligatures en forme de points ou de courts traits, qui joignent les lettres. En outre, le premier des deux noms bn est écrit comme une sorte de monogramme. En safaïtique, il existe divers exemples de ligatures, qui sont pourtant le résultat d'une attitude esthétique et ludique, plutôt que d'une envie d'écrire sous forme « cursive ».