Mnamon

Les écritures anciennes de la Méditerranée

Guide critique des ressources électroniques

Luvien hiéroglyphique

- env. 1300 - 600 av. J. – C.


Exemples d’écritures



Sceau des souverains Muwatalli II et Tanuhepa (XIIIe siècle avant J.-C.)

Sceau des souverains Muwatalli II et Tanuhepa (XIIIe siècle avant J.-C.)
Source: Fonte

Dans certains cas comme celui-ci, les sceaux cachets des souverains hittites, associés à leurs épouses, étaient digraphes. Les bagues extérieures portaient, en graphie cunéiforme et en langue hittite, les noms et titres des détenteurs des sceaux et, parfois même, les noms des dieux protecteurs, tandis que l’espace central contenait les noms en hiéroglyphes. Une collection de cachets royaux hittites est publiée dans Herbordt S. − Bawanypeck D. − Hawkins J.D., Die Siegel der Grosskönige und Grossköniginnen auf Tonbullen aus dem Nişantepe-Archiv in Hattusa.

 

Une interprétation de cette légende est donnée dans cet exemple en graphie hiéroglyphique:

 

MAGNUS.REX NOS2. Mi-tà-li ta-nu-ha-pa MAGGNUS.DOMINA

 

Traduction

 

Grand Roi, Muwatalli, Grande Reine Danuhepa



QAL‘AT EL MUDIQ

QAL‘AT EL MUDIQ
Source: Fonte

Cette inscription sur stèle provient du royaume de Hama (la Hamat biblique) et appartient au roi Urhilina qui régna entre 860 et 840 avant J.-C. environ. Le texte suit un schéma qui se retrouve dans d’autres inscriptions avec l’indication du nom du roi, sa généalogie et son activité de constructeur. On trouvera une analyse détaillée de la grammaire dans A. Payne, Hieroglyphic Luwian. An Introduction with Original Texts, Wiesbaden 2010.



§1   EGO-mi u+ra/i-hi-li-na PRAE-tá-sa x (INFANS)ni-mu-wa/i-za-sa i-ma tú-wa/i-ni (REGIO) REX

§2   a-wa/i  II za-na “URBS+MI”-ni-i-na EGO AEDIFICARE+MI-ha

§3   za-pa-wa/i (STELE)wa/i-ni-za (DEUS)pa-ha-la-tiya CRUS-nu-ha


Traduction

 

Je suis Urhilina, fils de Paritas, roi de Hamath J'ai construit cette ville Et j'ai posé cette stèle pour Ba‘alat