Mnamon

Les écritures anciennes de la Méditerranée

Guide critique des ressources électroniques

Phénicien

- XIIe siècle av. J.-C. - IIe siècle ap. J.-C.


Exemples d’écritures



Inscription d’Elibaal de Byblos

Inscription d’Elibaal de Byblos

Inscription d’Eliba‘al roi de Byblos exécutée sur une statue du pharaon Osorkon Ier. Datée de la fin du Xe siècle av. J.–C. Elle se trouve aujourd’hui au musée du Louvre.

L’inscription phénicienne dit:
1. mš. z p‘l. ’lb‘l. mlk. gbl. byḥ [mlk. mlk gbl]
2. [lb]‘lt. gbl. ’dtw. t’rk. b‘lt [.gbl]
3. [ymt. ’]lb‘l. wšntw. ‘l[. gbl]

Traduction :
1. 1. Statue faite par Eliba‘al, roi de Byblos, fils de Yeḥi[milk, roi de Byblos]
2. [pour la Ba]‘alat de Byblos, sa Déesse. Que la Ba‘alat [de Byblos] prolonge
3. [les jours d’E]liba‘al et ses années sur [Byblos]

Bibliographie
Ed. princeps: R. Dussand, "Dédicace d’une statue d’Osorkon Ier par Éliba‘al, roi de Byblos", in Syria 6
(1925)
, 101-117.
J.C.L. Gibson, Textbook of  Syrian Semitic Inscriptions, Vol. 3 Phoenician Inscriptions, Oxford 1982, n. 8.



Feuille d’or de Pyrgi

Feuille d’or de Pyrgi

Feuille d’or avec inscription en caractère phénicien découverte en 1964 à Santa Severa (l’ancienne Pyrgi) dans le port de Caere (Cerveteri). La feuille portant l’inscription phénicienne a été découverte en même temps que deux autres feuilles portant des inscriptions étrusques. Actuellement, elles sont toutes conservées au musée archéologique de Villa Giulia à Rome. Datées du début du Ve siècle av. J.–C.

L’inscription phénicienne dit :
1. lrbt l‘štrt ’šr qdš
2. ’z ’š p‘l w’š ytn
3. tbry’ wlnš mlk ‘l
4. kyšry’ byrḥ zbḥ
5. šmš bmtn ’bbt wbn
6. tw k ‘štrt ’rš bdy
7. lmlky šnt šlš 3 by
8. rḥ krr bym qbr
9. ’lm wšnt lm’š ’lm
10. bbty šnt km hkkbm
11. ’l

Traduction :
1. À la déesse Astartée ceci est le lieu saint
2. qu’a fait et qu’a offert
3. le roi Thefarie Velianas roi de
4. Caere, durant le mois du « sacrifice
5. du soleil » en hommage dans le sanctuaire. Et il a construit
6. un édicule parce qu’Astartée (le) lui a demandé
7. l’an troisième 3 de son règne durant
8. le mois de Kirari, le jour de la sépulture
9. de la divinité; et que les années de la statue de la divinité
10. dans son temple (soient aussi) nombreuses que ces étoi-
11. les

M.G. Amadasi Guzzo, Le iscrizioni fenicie e puniche delle colonie in Occidente, Roma 1967, 158-169.
G. Garbini, L'iscrizione di Pyrgi, in RSF 17 (1989), 179-187.
P.C. Schmitz, The Phoenician Text from the Etruscan Sanctuary at Pyrgi, in JAOS 115 (1995), 559-575.



Inscription du théâtre de Lepcis Magna, Lybie

Inscription du théâtre de Lepcis Magna, Lybie

Architrave en calcaire (3,16 m x 0,82 m) avec corniche. Inscription bilingue en latin et en caractères néo-puniques. Datation: Ier – IIe siècle ap. J.–C. (sur la base du texte latin).

L’inscription néo-punique dit:
1. ḥnb‘l myšql ’rṣ mḥb d‘t htmt zbḥ špt ’dr
2. ‘zrm bn ḥmlkt ṭbḥpy r’ps bt’rm btm p‘l w’yqdš

Traduction de l’inscription néo-punique :
1. Hannobal, qui orne la patrie, amant de la parfaite connaissance, sacrificateur, sufète, préfet du
2. culto-‘zrm, fils de Himilco Tapafi Rufus, fit selon le projet à ses frais et dédia.

L’inscription latine dit:
1. Imp(eratore) Caesare Divi f(ilio) Aug(usto) pont(ifice) max(imo) tr(ibunicia) pot(estate) XXIV co(n)s(ule) XIII patre patr(iae)
2. Annobal Rufus ornator patriae amator concordiae
3. flamen sufes praef(ectus) sacr(orum) Himilchonis Tapapi f(ilius) d(e) s(ua) p(ecunia) fac(iendum) coer(avit)
4. idemq(ue) dedicavit

K. Jongeling, Handbook of Neo-Punic Inscriptions, Tübingen 2008, Labdah N 16.
G. Levi Della Vida - M.G. Amadasi Guzzo, Iscrizioni puniche della Tripolitania (1927-1967), Roma 1986, n. 24a.

J.M. Reynolds - J.B. Ward-Perkins, The Inscriptions of Roman Tripolitania, Roma 1952, 321.