Mnamon

Les écritures anciennes de la Méditerranée

Guide critique des ressources électroniques

Linéaire B

- XIVe - XIIIe siècle av. J. – C.


Exemples d’écritures



Tablette PY An 657 (Pylos, Messénie, fin du XIIIe siècle av. J.-C.)

Tablette PY An 657 (Pylos, Messénie, fin du XIIIe siècle av. J.-C.)

Translittération

.1     o-u-ru-to , o-pi-a2-ra , e-pi-ko-wo , 
.2    ma-re-wo , o-ka , o-wi-to-no ,
.3    a-pe-ri-ta-wo , o-re-ta , e-te-wa , ko-ki-jo , 
.4    su-we-ro-wi-jo , o-wi-ti-ni-jo , o-ka-ra3 VIR 50
.5                     vacat
.6    ne-da-wa-ta-o , o-ka , e-ke-me-de ,
.7    a-pi-je-ta , ma-ra-te-u , ta-ni-ko , 
.8    a2-ru-wo-te , ke-ki-de , ku-pa-ri-si-jo VIR 20
.9                     vacat
.10   a3-ta-re-u-si , ku-pa-ri-si-jo , ke-ki-de VIR 10
.11   me-ta-qe , pe-i , e-qe-ta , ke-ki-jo ,
.12   a-e-ri-qo-ta ,   e-ra-po , ri-me-ne , 

   .a           o-wi-
.13   o-ka-ra , -to-no VIR 30 ke-ki-de-qe , a-pu2-ka-ne , 
.14.  VIR 20  me-ta-qe , pe-i , a3-ko-ta , e-qe-ta ,
.15                    vacat

Interprétation grecque

.1      hōs wruntoi opihala epikowoi

.2    Mālēwos orkhā O-wi-tnōi

.3    Ampelitāwōn, Orestās, Etewās, Gorgiōn, 

.4    Su-we-ro-wios, O-wi-tnioi O-ka-rai VIR 50

.5                     vacat

.6    Nedwātāo orkhā Ekhemēdēs,

.7    Amphietās, Malantheus, Ta-ni-kos, 

.8    Halwontei Ke-ki-des Kuparissioi VIR 20

.9                     vacat

.10   Aithaleusi Kuparissioi Ke-ki-des VIR 10

.11   meta kwe spheihi hekwetās Kerkios

.12   Aerikhwoitās  Elaphōn Limenei

.13   O-ka-rai O-wi-tnōi VIR 30 Ke-ki-des kwe A-pu2-kānes 

.14.  VIR 20  meta kwe spheihi Aigotās hekwetās

.15                    vacat

 

 

Traduction 

.1      Ainsi les gardes défendent les régions côtières
.2    Poste de Māleus dans la localité O-wi-tnos:
.3    Ampelitāwōn, Orestās, Etewās, Gorgiōn, 
.4    Su-we-ro-wios, 50 hommes “O-ka-rai” de O-wi-tnos (à leurs ordres);
.5                     vacat
.6    Poste de Nedwātās: Ekhemēdēs,
.7    Amphietās, Malantheus, Ta-ni-kos,
.8    dans la localité Halwons 20 hommes “Ke-ki-des” de Kuparissos (à leurs ordres);
.9                     vacat
.10   dans la localité Aithalēwes 10 hommes “Ke-ki-des” de Kuparissos (à leurs ordres);
.11   et avec eux (est) le fils de Kerkis l’officier
.12   Aerikhwoitās; dans la localité Port des Cerfs
.13   30 hommes “O-ka-rai” de O-wi-tnos et 20 hommes “Ke-ki-des A-pu2-kānes”
.14.  (sont à leur ordres) et avec eux (est) l’officier Aigotās.

C’est la première des tablettes dites "o-ka" ou "des garde-côtes". Selon l’opinion courante, le document enregistrerait le déploiement des contingents militaires pour la défense des côtes du royaume de Pylos en Messénie.

Note: pour certains des antroponymes et des toponymes, d’autres interprétations sont également possibles. Dans les cas où il n’existe pas d’interprétation satisfaisante, la translittération est simplement répétée avec rien d’autre que l’ajout des terminaisons probables d’après le contexte. Les termes qui décrivent les soldats sont entre guillemets car on ignore s’il s’agit d’ethniques, de phylétiques, d’appellatifs ou autre. Pour wruntoi, cf. le gr. rhuomai; pour opihala, ephala; pour epikowoi, les composés du type purkoos; pour orkhā, arkhē.



Amphore à étrier TH Z 852 (Thèbes, Kadmeion, XIIIe siècle av. J.-C.)

Amphore à étrier TH Z 852 (Thèbes, Kadmeion, XIIIe siècle av. J.-C.)
Source: http://www.greatcommission.com/greece/2002116.jpg

Translittération

 

a-re-me-ne  wa-to , re-u-ko-jo

                (Note: sur la photo seuls les signes “ko-jo  a-re-me” sont visibles)

 

Interprétation grecque

 

Areimenēs Wa-tos Leukoio

 

Traduction

 

Areimenēs (ville de) Wa-tos, (dépendant) de Leukos

 

Les inscriptions peintes sur les “amphores à étrier” (vases utilisés pour le commerce de l’huile et du vin) présentent des formules identiques à celles relevées sur les tablettes. Il est donc probable que ces inscriptions étaient enregistrées par les responsables de la production des denrées. Dans quelques rares cas, on trouve aussi des séquences syllabiques isolées sur des tasses, des calices et des coupes. Il est possible que ces inscriptions aient eu une fonction de type “privé”.

L’amphore présentée ci-dessus a été trouvée à Thèbes en Béotie, mais l’inscription contient le toponyme wa-to, localité de la Crète occidentale souvent mentionnée dans les archives en linéaire B de Cnossos et, à travers l’ethnique wa-ti-jo, également sur une tablette de La Canée. De nombreuses amphores à étrier trouvées sur le continent présentent des toponymes ou des ethniques de la Crète occidentale et, de ce fait, elles témoignent de l’existence d’un commerce de nature interrégionale.